Suivis

Suivis de l’état des cours d’eau (qualité de l'eau et de la rivière)

Pour être conforme aux exigences de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau et pour suivre l’effet des actions menées sur les rivières, des campagnes de mesures permettent de suivre la qualité écologique de la rivière et la physico-chimie.

Ces campagnes annuelles, menées depuis 2008 sur la rivière Ardèche, portent sur 8 points de mesures. Chaque année, 2 indicateurs biologiques, 11 paramètres physico-chimiques et 41 substances chimiques sont analysés afin de déterminer la qualité de l’eau et des milieux, ainsi que les causes de dégradation éventuelle.

En 2011, le périmètre d’étude a été étendu à 5 points supplémentaires sur le bassin versant de la Ligne. Le bilan sur 3 ans de suivi révèle une situation très bonne à moyenne sur ces points.

Exemple de paramètres étudiés : physico-chimie : pH, t°, O2, conductivité, NO3, NO2, NH3, PO4 ou P2O5. La DBO5 et l'oxydabilité à chaud peuvent être ajoutés en cas de pollution ponctuelle - biologie : IBGN (Indice Biologique Global Normalisé), IBD (Indice Biologique Diatomés), IP (Indice Poisson)

Autres réseaux de mesures :

  • Réseau National de Bassin (Agence de l'Eau - DREAL)
  • Réseau complémentaire de bassin (Agence de l'Eau - DREAL)
  • Réseau complémentaire de bassin (Département de l'Ardèche)
  • Analyses ARS (Agence Régionale de la Santé) des points de baignade

 

Suivis spécifiques de la qualité de l’eau en saison estivale

L'été, le Sydicat Mixte Ardèche Claire réalise l'autosurveillance des sites de baignade déclarée pour le compte des communes. Cela signifie que pendant juillet et août, une à deux analyses par semaine sont réalisées sur chacune des 20 plages publiques du bassin versant.

Ces suivis sur les paramètres liés à la baignade (présence ou non de germes bactériens) complètent les suivis de l'ARS (Agence Régionale de la Santé). Les résultats sont transmis directement aux communes gestionnaires des baignades.

Ces campagnes sont complétées par des analyses sur les paramètres physico-chimiques. Elles participent à l’expertise de l’état des milieux aquatiques en période d’étiage.

 

Suivis des niveaux d’eau et des situations de sècheresse

En été, le niveau d’eau des cours d’eau du bassin versant de l’Ardèche baisse fortement. Certaines rivières sont même à sec temporairement.

A cette période de l’année, la vigilance sur les rivières est donc accrue. Sur une partie de l’Ardèche et sur le Chassezac, les débits peuvent être maintenus artificiellement à partir de réserves stockées dans les barrages (22 millions de m3 au total).

Une « cellule de gestion du soutien d’étiage », qui regroupe autour du Préfet, les Services de l’Etat, le SDEA, EDF, le SEBA et le Syndicat Mixte Ardèche Claire, se réunit chaque semaine pendant tout l’été afin d’assurer la gestion fine et optimale de ces stocks.

2010-07-21 analyses qlite1Photo-083graphe-suivi-debit-ete-2011

 


© 2006 - 2017 Bassin Versant de l'Ardèche - conception Pixel Développement
Mentions légales | Plan du site | Contact