Bassin versant de l'Ardèche

Le mot du président

PB ext
 
 
 
Bienvenue à bord du nouvel Etablissement Public Territorial du Bassin Versant de l’Ardèche !

 

L’eau est notre patrimoine commun,

il est au coeur de nos préoccupations sur le bassin versant de l’Ardèche.

Ce territoire naturel réunit une grande partie des problématiques rencontrées sur les cours d’eau du fait de la multiplicité des usages liés à l’eau et de ses caractéristiques. Il se distingue cependant par un effet saisonnier en période estivale lourd de conséquences pour les collectivités de notre territoire rural.
Depuis maintenant 30 ans et l'opération "Ardèche Claire", les élus du bassin versant en ont conscience et ont décidé, avec leurs partenaires, de s’engager sur la voie de l'action et d’une réflexion de plus en plus globale et concertée vis-à-vis des problématiques liées à l’eau.

3 objectifs :

gerer la quantité, améliorer la qualité et concilier les usages.


Depuis le 1er janvier 2018, nous naviguons à bord d'un nouveau navire qu’est l’Etablissement Public Territorial du Bassin Versant de l’Ardèche, que nous nommerons plus communément le “Bassin Versant de l’Ardèche”.

Né par arrêté interpréfectoral, ce nouvel établissement résulte de la fusion volontaire des trois syndicats de rivière historiques du territoire : Ardèche Claire, Beaume Drobie et Chassezac.

Il a aussi été souhaité par les onze communautés de communes et d’agglomération du bassin pour assurer la nouvelle compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI).

Si le pavillon est nouveau, le cap reste le même : l’EPTB du Bassin Versant de l’Ardèche continuera avec ses outils d’action,

  • 3 contrats de rivière,
  • un Programme d’Actions pour la Prévention des Inondations (PAPI),
  • 2 sites Natura 2000 et Espaces Naturels Sensibles,
  • la gestion du Domaine Public Fluvial de l'Ardèche
  • et l’animation du SAGE Ardèche (adopté en août 2012) et de la CLE (Commission Locale de l'Eau), qui regroupe, depuis 2003, élus, usagers et administrations.

L’équipage, lui non plus n’a pas changé, il se compose d’une vingtaine d’agents, tous issus des effectifs des trois anciens syndicats de rivière. Pour fonctionner au plus proche du terrain sur ce grand territoire de 2 400km2, la nouvelle structure a décidé de garder deux antennes locales, une à Vogüé et une aux Vans.

Pascal Bonnetain,
Président de l'EPTB du Bassin Versant de l'Ardèche
Président de la Commission Locale de l'Eau

© 2006 - 2017 Bassin Versant de l'Ardèche - conception Pixel Développement
Mentions légales | Plan du site | Contact